Ah, ces rumeurs …

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Les rumeurs ont comme premier objectif d’agir sur les comportements et les opinions d’une société, elles expriment la plupart du temps de manière symbolique les peurs, les désirs, et les espoirs de la population. De notre part, on se contentera de les définir comme étant une nouvelle, dont la source est peu fiable. Les sociologues la définissent comme “légende urbaine “.

Une chose est sure, le manque de communication constitue un terrain propice pour que la rumeur se propage tout en prenant des dimensions qui par la suite risquent de devenir incontrôlables.

Dans le monde du football, le Mercato est probablement la période où les rumeurs s’accentuent, les supporters sont perdus, ne sachant plus faire la différence entre le vrai et le faux. Ceci est en grande partie dû au silence, à l’absence de communication formelle de la part des dirigeants de clubs. Ce manque de communication contribuera de facto à créer un espace vide où la rumeur risque d’être génératrice de crises.

Ceux qui gèrent le quotidien de notre club doivent prendre en considération les conséquences des rumeurs ainsi que leurs rôles déstabilisateurs qui peuvent servir à nous dévier de nos réels objectifs. Ils doivent intégrer dans leur logiciel que le flou qui subsiste dans les décisions peut servir d’espace, où les rumeurs et le manque d’information peuvent nous mener vers des crises critiques. Par contre, l’information n’a jamais tué quelqu’un, elle peut tout nous dire et nous éviter d’être à la merci du tout et du rien.

 

Abdel_Ier