Abdelilah El Akram : Tous les candidats sur un pied d’égalité

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

 alt=Au lendemain de la nomination de Rachid Taoussi aux commandes techniques des Lions de l’Atlas, Abdelilah El Akram, président du Wydad AC et Vice Président de la FRMF, à qui a été conférée la présidence de la commission chargée de trouver un nouveau sélectionneur du Maroc, a réservé au bi-hebdomadaire sportif « Al Mountakhab » un entretien dans lequel, il a justifié les choix de la commission mise en place par Ali Fassi Fihri.

« Pour couper court au climat de suspicion, qui précédait la désignation du nouvel entraîneur de l’Equipe Nationale, je voudrais d’abord préciser que c’est la première que je m’adresse aux médias à ce sujet », a déclaré d’emblée le Vice Président de la FRMF.

« Il y avait quatre candidats pour le poste de sélectionneur de l’Equipe Nationale et notre dévolu est tombé sur Rachid Taoussi, qui a présenté un exposé convaincant et qui remplissait les conditions et le profil recherchés», dira Abdelilah El Akram. Avant de poursuivre : « Le Bureau Fédéral a fait ensuite entériner notre proposition, qui consistait à nommer Rachid Taoussi à la tête de la barre technique des Lions de l’Atlas ».

Concernant Badou Zaki, qui semblait tenir la corde et dont le nom revenait avec insistance, Abdelilah El Akram a dit que : « Badou Zaki a été largement pressenti par les médias pour succéder à Eric Gerets et ce en l’absence de tout communiqué officiel de la FRMF. Les gens ont eu tendance à croire aux rumeurs qui circulaient et je ne sais pas pourquoi on a fait tout un plat», s’est demandé le Vice Président de la commission chargée de trouver le nouveau sélectionneur ».

Après l’équité, c’était l’égalité, qui consistait à accorder exactement le même temps de parole aux quatre candidats pour le poste de sélectionneur de l’Equipe Nationale. « Sur ce point, je peux vous assurer que tous les candidats étaient sur le même pied d’égalité et que nous avons mûrement réfléchi avant de soumettre notre proposition au Bureau Fédéral », a dit en conclusion le magnat des Rouge & Blanc.

Abou Nadir