A quoi bon des caisses pleines, si l’effectif est vide.

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Mr le president, Mr Said Naçiri

Si on doit vous qualifier par un adjectif, ça serait indéniablement la discrétion. Cette dernière vous permet de mener les affaires courantes du club loin du bruit habituel que nous avons connu chez des anciens dirigeants du club, et c’est tout à votre honneur.

Cependant, cette discrétion commence à virer vers le manque de transparence, surtout quand il s’agit de vider le club de ses meilleurs éléments. Le cas Evouna étant le début de l’hémorragie dans l’effectif du WAC, suivi du cas Koné après tout un cinéma autour de son absence, et puis maintenant le jeune Diarra qui n’a pas frôlé encore la pelouse du complexe Med V !

Cette hémorragie risque de continuer si vous ne cessez pas de raisonner comme un Businessman, même si l’argent est important pour gérer une équipe comme le WAC. Les Wydadis sont prêts à donner de leur poche (nous attendons toujours les carte d’abonnement saison 2015/2016) afin de construire une équipe compétitive, capable de rivaliser avec les Ahly, Tarajji & co au niveau continental.

Le manque de transparence dans la gestion des affaires du club est un poison qui risque de nuire à l’équipe et à vous en tant que président. En connaissance de cause et surtout du « Kharoub de mon pays », au 1er faux pas, ça sera à cause des départs importants et des recrutements qui seront jugés insuffisants.

A bon entendeur