A chaque génération sa gloire:Génération IV

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Feu Abderrazak Mekouar,un homme, une vision,une génération d’exception :
C’est ainsi que nous pouvons résumer la période des années 70, celle de la grande gloire et surtout du renouveau du grand Wydad.
Faisant de la formation son cheval de bataille, et de la transparence,son outil de gestion,feu A.Mekouar a prouvé qu’il avait une vision avant-gardiste sur l’avenir du football marocain.
Avec la devise,qui nous est très chère :
“Porter le Maillot du Wydad est un honneur,le mouiller est un devoir”,
il a su insuffler à toute une génération de joueurs et de supporters l’amour qu’elle devrait porter pour son équipe.
On ne peut évoquer cette fameuse époque sans faire référence à son père spirituel.
Le palmarès à lui seul est suffisant pour nous narrer les exploits de cette sublime génération, qui dans la lignée de celle des années 50,a marqué de son empreinte
l’histoire du club de la plus belle manière.
Au cours de cette décennie, le Wydad avec une pléiade de joueurs de terroir à l’image de Chicha,S’heita,M’jidou ,Zaghrarii et avec quelques recrus et pas des moindres , Lachhab, Abdelkhalak,Petchou, Abou Ali,ne fera qu’une bouchée des autres équipes.C’est la période de tous les records.
Championnat 1975, 1976, 1977
Coupe du trône 1978, 1979.
Coupe Mohamed 5 :1979.

En sus des titres raflés à la manière des forts,Mekouare a eu le génie de mettre son équipe à rude épreuve en organisant des matchs amicaux face aux meilleures équipes européennes,FC Barcelone de Johan Cruyff , l’Ajax,
Liverpool de Solness et Dalghish, Saint Étienne de Platini et Rocheteau ou Totenham.Une telle expérience ne peut qu’être bénéfique pour la suite de la carrière de nos joueurs.

Bref aperçu sur les exploits de nos joueurs:

La saison 76-77 fut surtout marquée par la première étoile.
Au cours de cette saison,en inscrivant 50 buts, l’attaque des rouges faisait ravage, elle se montrait sans pitié pour l’adversaire.Les supporters parient non pas sur l’issue du match, mais sur le score de la partie.

Coupe Mohamed 5:

Le titre de champion ouvrait les portes pour le tournoi le plus convoité en Afrique.

Cette saison le Wydad affronta la redoutable équipe nationale de Roumanie face à laquelle il ne s’inclina qu’aux tirs aux penaltys . Puis lors du match du classement, les rouges l’emportèrent face à Everton sur le score d’un but à zéro, but marqué par Larbi Mouissa. Le Wydad finissait de belle manière sa saison et pouvait attaquer la saison suivante avec pour objectif cette fois-ci le premier doublé Coupe/Championnat de l’histoire du Royaume.

La saison 77/78 ,cette saison les rouges occupèrent la première place au Championnat de la première à la dernière journée, devançant de 16 points le MAS point, un record jamais égalé à ce jour. Une seule défaite enregistrée au cours de cette saison face à l’équipe de Beni Mellal.

Le WAC remportait son 11e titre de Champion et dans la foulée allait réaliser le doublé en remportant la Coupe du Trône face à la Renaissance de Kenitra sur le score de trois buts à zéro .

L’année suivante (79) ,le Wac remporte l’unique Coupe Mohamed V du palmarès des clubs marocains et une coupe du trône face au SCCM de Faras , Raad et Acila .
Tous ces titres ont été remportés sous la direction technique de Feu Bettache et Feu Mohamed Khalfi .
Avec un homme déterminé, soucieux de l’image du Wydad en la personne de feu Mekouar, une autre génération ,nous attendait ,celle de Naybet , Freikh , Daoudi …
La formation était assurée.
La relève était assurée.