Sur le volet des recrutements…

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

null

Tout club espérant jouer un premier rôle devrait disposer d’un véritable outil de recrutement,un réseau bien rodé pour répondre aux prérogatives de l’équipe.Les outils de recrutement devront s’articuler autour de plusieurs points.

I-Gestion des listes de joueurs, celle-ci comprend.

a) La liste des joueurs qui vont quitter le club.
b) La liste des joueurs provenant des catégories espoirs susceptibles d’intégrer l’équipe première.

II-Gestion des listes de joueurs à recruter:

La carrière et les performances des joueurs dont le profil correspond aux besoins de l’équipe devraient être traitées à la loupe.Ce qui va permettre aux recruteurs de ne pas se tromper dans leur choix.

III-Gestion du réseau de recrutement :

Le club doit disposer de moyens de contacts directs avec les différents clubs,avec les joueurs concernés ou leurs agents.
Les recruteurs devront se transformer en véritables limiers pour dénicher l’oiseau rare.
D’autres points pourront s’ajouter pour prouver que les recrutements se font sur des
bases scientifiques préétablies par la politique gérant le club .Or, chez nous,les recrutements prennent l’allure d’un “souk”.
À l’aube du professionnalisme qui normalement est susceptible de propulser les clubs marocains et à leur tête le Wydad aux devants de la scène africaine,on constate avec un grand désarroi que les pratiques anciennes sont encore en application.
Sans des critères de base, nous permettant d’analyser une situation,de dresser un état de lieux et d’évaluer l’effectif constituant l’équipe , on ne fera que sombrer dans l’amateurisme. La période des recrutements risque de se transformer en un marché à la criée.