Une analyse rétrospective s’impose.

Suffit-il de recruter pour gagner ? | Wydad Athletic Club - Actualité / News du WAC - أخبار الوداد الرياضي

Newton
Pas un jour ne passe sans que les rumeurs ne fusent de partout. Qu’est-ce qu’on n’a pas entendu ?

Pas un jour ne passe sans que des racontars ne viennent s’ajouter pour alimenter nos débats, sans qu’on prenne la peine de chercher à démêler le vrai du faux.

Pas un jour ne passe sans que des insanités ne viennent polluer notre quotidien Wydadi.

Inconsciemment ,nous avons tendance à laisser le soin à l’incertitude pour diriger la réalité. Par moment, on peut être même effaré par ce qu’on entend,ce qu’on lit.

Pourtant,nul besoin d’être expert, l’analyse de la situation n’est pas aussi complexe qu’on essaye de nous le faire croire. Certes,la situation est critique et impose une analyse serrée, il nous suffit de faire une rétrospective et une analyse intelligente et neutre des sept années de gestion de Mr Akram pour dresser un constat objectif.

Une analyse qui nous permettra de comprendre comment en six petites années, Al Akram par sa gestion calamiteuse est parvenu à détruire 70 ans d’histoire , à faire d’un club avant-gardiste un club banal sans âme, à transformer un club formateur en un club recruteur. Ceci nous permettra de comprendre, comment l’instabilité à tous les niveaux, source de malaise pour toutes les équipes, est-elle devenue reine sous l’ère d’Akram.

Une analyse simple nous fera comprendre, par quelles entourloupettes, Akram est parvenu à cadenasser le système d’adhésion.

Une analyse objective mettra en exergue que la crise que traverse le Wydad trouve son origine dans les sept années du règne d’Akram, il est le seul responsable de l’anarchie qui règne au sein du club.

Qu’est-ce qu’on n’a pas entendu sur les winners ?

Par moment, ils sont à la solde de Tassili, en d’autres moments à la solde de Naciri ,en d’autres circonstances à la solde des agents de joueurs ,qu’ils font campagne au profit du concurrent d’Akram pour la course à la présidence de la FRMF. Que d’insanités !!! Kalam Al ma9ahi.

Des insanités pour nous tenir éloignés de la stricte vérité. On nous raconte des sornettes comme si nous croyons à Baba Aychour .

On nous dit que le rôle des ultras se limite à encourager leur équipe favorite et garnir le stade, comme s’il s’agissait de moutons. On oublie que l’homme est un roseau pensant.

On nous suggère d’aller au stade pour le Wydad. Mais pour voir quoi ? Encourager qui, des joueurs qui n’honorent pas leur engagement et ne respectent en rien notre devise ? Aller au stade pour supporter des joueurs qui n’arrivent pas à nous faire rêver ?

Il est inutile de rappeler que le Wydad n’est pas seulement un nom, c’est une famille, une histoire, un palmarès, une institution.

L’heure est à la raison et aux décisions courageuses, ne bafouons pas le nom du Wydad pour satisfaire notre propre ego et laissons pour une fois nos sentiments aux vestiaires.Le temps des balivernes est révolu.

Abdel_Ier