Lakhal : « Je ne crains pas la pression »

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Après la signature de Yassine Lakhal au WAC, ce dernier a accordé une interview au journal arabophone Assabah, évoquant sa signature, ses débuts et ses ambitions, le journal qui va paraitre le Samedi-Dimanche 9-10 Juillet dans vos kiosques.

La team Wydad plus, s’est chargée de vous faire la traduction de cet interview :

+Vous étiez si près de rejoindre une équipe européenne, mais au final, vous avez choisi l’équipe du WAC, pourquoi avez-vous fait ce choix ?

Dieu merci, le WAC est aussi un grand club, et j’ai décidé que je dois encore jouer une ou deux saisons au Maroc.

Je remercie les supporters du Wydad qui m’ont accueilli chaleureusement, et j’espère être à la hauteur de leurs ambitions, j’espère aussi remporter un titre dés ma première année avec le club.

 

+ Crains-tu la pression au sein du WAC ?

Un joueur se doit d’être confiant en ses capacités et ses moyens, et moi je ne crains pas la pression et pour cela je compte sur les supporters pour m’aider.

Je remercie aussi les supporters de Tetouan qui m’ont vraiment soutenu la saison passée.

 

+C’est vrai que jouer au WAC, facilite la tâche pour intégrer l’équipe nationale ?

Bien sûr, et j’espère que je serais sélectionné la saison prochaine.

 

Tu étais l’un des joueurs les plus brillants de la Botola la saison passée, mais le sélectionneur de l’équipe olympique ne t’as pas retenu, quel sentiment aviez-vous à ce moment-là ?

C’était difficile de le digérer, je ne sais pas la cause de mon écartement, ça m’as vraiment touché, mais grâce à ma famille j’ai pu surmonter cela, le soutien de mon entourage était important dans l’épanouissement de ma vie.

 

+ Tu en veux à Tim Verbeck ?

Non, non, du tout, je respecte le choix de chaque entraineur.

 

+ Racontes-nous un peu tes débuts.

Mon frère était un ancien joueur de l’OCK, de le voir jouer, ça m’as vraiment donné envie d’être  joueur de football, j’ai intégré l’école du MAT, où je suis passé par toutes les catégories, c’était Youssef Lamrini qui m’a demandé d’intégrer l’équipe première.

Mon premier match avec le MAT, c’était avec le coach Abdelghani Naciri, et cela, contre le Rachad Barnoussi en coupe du trône.

 

+ Si ce n’était pas le WAC, quel club aurait vous choisit au Maroc ?

Le Maghreb de Tetouan.

 

+ Et à l’étranger ?

Je souhaite jouer au Fc Barcelone.

 

+L’année dernière l’affaire des joueurs du MAT, a coulé beaucoup d’encre, vous étiez l’un des seuls joueurs qui ont terminé la saison avec le club, pourquoi ce choix ?

Les joueurs étaient victimes. Moi je suis professionnel, et l’équipe représente ma ville, je ne joue pas pour Abroun mais bien pour  le MAT et la ville, j’étais lié au MAT et non à Abroun.

Je souhaite au passage bonne chance à tous les joueurs