« Je suis fier de mes joueurs » (Michel Decastel, entraîneur du WAC)

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

L’objectif était de maintenir la cage de Nadir Lamyaghri. Les joueurs du Wydad ont parfaitement répondu à l’attente de leur entraîneur et sont allés décrocher leur billet pour la finale de la Ligue des champions Orange 2012. Ils retrouveront en finale l’Espérance de Tunis pour la succession du TP Mazembe, vainqueur des deux dernières éditions.

Cafonline.com : Vous avez relevé le défi qui était de ne pas prendre de but à Aba. Il y a la double satisfaction de la qualification et du respect de la stratégie mise en place avant le match.

Michel Decastel : « Je suis naturellement très heureux de notre performance. Dans la situation qui était la nôtre avant le match de dimanche, la réponse ne pouvait venir que des joueurs. Ils ont fait un beau boulot face à un adversaire qui a démontré que c’était une équipe de qualité ».

Cafonline.com : Le coup de sifflet final a-t-il été pour vous celui de la délivrance ?

Michel Decastel : « La première mi-temps s’était plutôt bien passée. La seconde fut pus difficile. Il a fallu faire obstacle aux tentatives des Nigérians qui avaient l’absolue nécessité de marquer au moins un but pour nous rejoindre. Il y a eu de la tension, de la pression, mais les joueurs ont fait face avec autorité. On peut dire qu’on a été payé de nos efforts ».

Cafonline.com : Si vous vous étiez retrouvés à la tête d’Enyimba, auriez-vous procédé de la même manière que Felix Okey Emordi ?

Michel Decastel : « Le football est un jeu très étrange. Ce n’est pas parce qu’ Enyimba n’a pas marqué et ne s’est pas qualifié, que l’équipe n’est pas bonne. Honnêtement je n’aurais pas fait mieux qu’Emordi. L’équipe a eu des opportunités de but, elle ne les a pas matérialisées. C’est le jeu. Encore une fois Enyimba a une belle équipe. Que peut-on lui reprocher ».

Cafonline.com : « Maintenant c’est une autre aventure qui vous attend contre l’Espérance de Tunis.

Michel Decastel : « On a le temps d’y réfléchir. Ce sera, je le souhaite, une belle finale, avec une formation tunisienne qui figure parmi les grandes équipes du continent. Pour le moment je savoure le bonheur de la qualification, de la manière dont elle a été acquise. Il y a un bon feeling entre les joueurs et moi. On se comprend. Ils ont intégré ce que j’attends d’eux. C’est un point très positif en vue de la finale.

 

http://fr.cafonline.com