Que sonne Le Glas, que sonne l’hallali

215
31

Il a fallu que le Wydad touche le gouffre pour que les supporters prennent conscience de la gravité du mal qui gangrène leur club. Frappés par la lumière de l’évidence , les supporters n’ont plus qu’une seule option , le président Akram et son comité n’ont plus rien à faire au Wydad , ils devront être déclarés persona non grata.

Une prise de conscience que l’on espère irréversible, car, d’après ce qu’on lit, Al Akram et ses sbires n’ont nullement l’intention de quitter le club. Les raisins de la colère murissent, la colère gronde,mais en guise de prophylaxie,en réponse à l’aggravation de la situation, Mr Al Akram déclare aux organes de presse qu’il ne quittera le Wydad que dans le cas où le prochain président prendra l’engagement d’effacer toutes les dettes du club. Autrement dit, le Wydad est ma propriété,j’y suis, j’y reste.

Les jours à venir seront déterminants pour que l’on décide de l’avenir que l’on espère pour notre équipe. Notre patience , notre atonie , notre passivité et nos semblants-rêves ont permis aux personnes en mal de gloriole de détruire plus de 70 ans d’histoire.

Les supporters Wydadis sont appelés à saisir cette opportunité pour participer à la reconstruction de leur club sur des bases solides, démocratiques. Afin que cela aboutisse,il faut que notre union soit inébranlable et que notre premier objectif soit le départ d’Akram et de ses acolytes. Ces personnes ont fait trop de mal à notre équipe pour que l’on puisse envisager d’autres options. L’heure n’est plus aux concessions ou aux compromis, que sonne Le Glas, que sonne l’hallali, l’heure est à l’estocade finale.

Abdel_Ier

Comments are closed.