La dernière journée de la première moitié du championnat marocain a vu le Wydad s’emparer de la première place, avantagé par la différence des buts sur l’équipe de FUS mise en échec par les protégés de Azedine AITJOUDI à Oujda. Le WAC finit donc avec 28 points, soit deux points de plus par rapport à la saison dernière où il a fini champion et confirme, statistiquement parlant,  qu’il défend son titre.

L’heure est donc au bilan de la première partie de saison. Le foot actuel n’est plus comme avant, on parle de plus en plus de chiffres et de statistiques, rien n’est laissé au hasard ou aux sentiments. Nous allons donc décortiquer les résultats de cette saison en comparaison avec la saison dernière, qui a marqué la fin de l’ère Akram, et qui s’est soldée par un titre.

I- Statistiques

1- Le nombre de points :

comparaison de points

Le wydad a fini cette première partie avec 28 points au compteur, contre 26 la saison dernière. Mais au regard du graphique, on voit clairement que l’équipe a bien débuté cette saison, avec une petite saturation vers la fin, mais l’ensemble reste correcte est mieux que la saison dernière qui a fini de la même façon, c’est-à-dire saturation à l’approche de la trêve.

2- La forme:

comparaison de forme

Les deux saisons sont quasi similaires, avec un léger avantage pour la saison actuelle qui compte plus de victoires que la dernière (une de plus), l’équipe ne s’est inclinée qu’une seule fois, pour chaque saison. A remarquer aussi le manque de victoires au cours du dernier tiers pour les deux.

3- Le nombre de buts marqués:

comparaison des buts marqués

2015 a mieux commencé que 2014, mais a saturé au dernier tiers, et s’est fait devancée à partir de la 11ème journée. 18 buts en 2015 contre 21 en 2014.

4- Le nombre de buts encaissés:

comparaison des buts encaissés

Là aussi le constat est clair, la défense 2015 est mieux que celle de 2014. Ce qu’on peut noter c’est comme précédemment indiqué, alors que les deux saisons ont connu une  baisse de régime au dernier tiers, la saison 2015 a vu l’équipe à défaut de marquer, garder au moins ses cages vierges, contrairement à 2014. Donc 8 buts encaissés en 2015 contre 12 en 2014.

II- Interprétation :

Chaque personne a un angle de vue différent de l’autre, c’est pour ça que l’interprétation que je vais donner reste personnelle et ne doit être prise comme constat réel.

Je vais d’abord commencer par les changements entre 2014 et 2015.

Départ d’Evouna, Koné et Amrani : Pour moi ce trio de choc était notre vraie force de la saison passée, non seulement ce sont les joueurs qui ont marqué le plus de buts, mais ce sont des ambassadeurs de bonne ambiance, ils étaient toujours de bonne humeur, et on le voyait dans la célébration des buts, les photos et vidéos sur les réseaux sociaux, le groupe était très soudé, et nos étrangers étaient très bien intégrés.  Côté technique, Evouna créait la différence, et semait la zizanie dans les défenses adverses, c’est vrai qu’il ratait beaucoup, mais c’était grâce à lui qu’on se procurait ces occasions, et cerise sur le gâteau, il a fini buteur du championnat, ce n’est pas du tout un hasard.  Quant à Koné, il avait ce pied droit magique pour transformer les balles arrêtées, oh combien importantes dans le foot actuel, en occasions franches voir même en buts, sans oublier qu’il avait le courage de tirer de loin, et de cadrer ses frappes, chose qu’on ne voit plus. Amrani lui, techniquement parlant on n’a pas senti son absence, mais c’était un élément important dans le vestiaire, quelqu’un d’expérimenté dans le foot marocain, il connait bien les joueurs qu’il a en face, mais l’important c’est qu’il crée une ambiance paisible dans le groupe, c’est un peu l’Alaba du Bayern ou Marcelo du Real.

Arrivée de Fall, Cissé et Nana : Personne ne pourra nier le bien qu’a rendu Fall à notre défense, très solide physiquement, toujours premier dans les balles aériennes, généreux dans le jeu, bref le patron de la défense, et c’est senti en chiffre. Cissé lui n’a vraiment rien montré depuis son arrivée, même ses placements et contrôles n’émanent pas d’un grand buteur, à voir si Toshack lui refera confiance, mais à mon avis, et vu les déclarations du Sir, Cissé n’a plus sa place en attaque qui souffre déjà. Nana n’a pas joué beaucoup de matchs, mais je pense que Toshack n’est pas très convaincu par ses capacités techniques. Côté relationnel, nous avons eu l’occasion de voir ces trois recrues dans l’émission Wydadcom, et il est clair et net que Fall, parlant arabe, est plus ouvert que les deux autres, qui restent toujours en communauté en plus d’Ondama, dans le bus, aux entrainement…, et ne font pas l’effort de fondre dans la société où ils exercent , ce qui finit forcément par se sentir sur le terrain.

Haddad, Ounajem, Bahri, Ait benider : Je vais commencer par les deux derniers pour faire rapide, ils ne rentrent pas dans le schéma tactique de l’entraineur… Haddad après nous avoir fait vivre un été de rebondissements dans l’affaire de son transfert, n’a finalement pas si bien brillé que quand il était au HUSA, le potentiel est là, mais il a intérêt à garder la tête sur les épaules, et travailler davantage physiquement et psychologiquement, même chose pour Ounajem. Jouer au Wydad ne nécessite pas que des qualités techniques, mais un mental d’acier pour supporter la pression de la ville blanche, et les exigences du peuple rouge.

Wasti, Hassouni, Karti, Hajhouj, Attouchi, Benachour, Asbahi, Moutaraji… : Toshack est fidèle à lui-même, pas d’avenir sans les jeunes, qui l’aurait cru, 8 joueurs de l’école en équipe A ? A savoir qu’on manque gravement de bonne formation, il arrive à dénicher la matière première pour la tailler à sa façon, ça ne se fait pas en une nuit, je suis pour lui donner du temps.

Pour finir, la comparaison des deux saisons est sans doute en faveur de la saison actuelle, d’autant plus que pour la phase retour, nous avons 8 matchs à domicile plus le derby, soit 9 matchs sur la pelouse qui nous réussit le mieux. Tous ces éléments me laissent confiant pour la suite, à condition de se servir au mieux de cette trêve qui arrive au bon moment.

Vos interprétations sont les bienvenues, ouvrons le débat et restons optimistes et toujours derrière le Club.

Gloire au Wydad.

Réd. Par : Moun29