L’aventure Ventura c’est fini.

Fiasco pour le pays du calcio.

Immobile pour remuer les défenses.

C’était un signe pour Insigne.

Il valait mieux que Buffon arrête sur une quinte royale.

Car selon Descartes, si je panse des blessures c’est que j’essuie des défaites.

(Je panse donc j’essuie)

Pas de pot pour l’Italie, ça coule, de source sûre.

Même si le Pô, à mon avis, est un long fleuve tranquille.

C’est l’Espagne qui envoie au bagne.

Le grand favori, dur de s’accrocher à ses basques.

Même lui a du mal.

L’Espagne n’épargne pas les pays, content ou pas.

Italie qui perd, Suède qui rit.

La vache, je vous persuade qu’on traite de fromage.

Quand il y a une masse d’âmes orange qui rient jaune.

La Hollande l’autre pays des faux mages.

(Charles l’attend on pouvait dire de Charles Quint au sujet de la Hollande)

A terre les bleus comme les oranges.

(La Terre est bleue comme une orange)

Ils leur ont joué le sain drame de Stockholm.

C’est qu’il ne perd pas le nordique même à Reykjavik.

Dans l’île sans nom, fourmillent des gens sans nom de famille.

Et sur un mal entendu ils peuvent gagner si on joue au ni ouïe ni nom.

En tout cas, là-bas, isolé par la mer on est bien le fils de son père.

Ça m’évoque qu’on y vogue en drakkar.

Mais ça n’égale guère la pirogue de Dakar.

J’écris sur la faune car j’efflore l’aphonie et la folie aussi.

Echec pour le fennec et gloire pour le Renard.

Fennec ce n’est pas un peu breton ça, un petit renard ensablé.

Sinon un Renard à la tête de lions, la classe !

Mythe ou logique ?

Des lions avec une meilleure défense que des éléphants.

Belle côte ! Hâte de les y voir.

Les aigles de Carthage, les papiers en règle, seront du voyage.

L’aigle est un peu comme un grand faucon gaulé.

C’est donc normal qu’il se joue de vrais congolais.

Et le sphinx, ça fait trop longtemps qu’il gisait à Gizeh.

Un beau pied de nez ! (Foot pour les sans nez)

S’ils marquent, je les imagine féliciter leurs nouveaux nez devant leurs fans ?

La grue se crut trop haut tel l’ibis qui le chambre à la suite.

Faites des réserves de fric pour un safari dans les réserves d’Afrique.

Bagarres aux effluves du Nil pour espérer faire de vieux os (vieux eaux).

Sans me noyer, je passe des canots du Nil au deuxième canal. C’est singulier !

Le Panama. Chapeau !

Des poules sortiront des chapeaux, pas des lapins.

(Au passage, c’est le coq qui s’en sort le mieux dans le tirage des poules)

Le Panama espère donc coiffer ses adversaires mais pas sur les poteaux.

Le comble c’est que moins c’est carré et plus c’est cadré.

En été va retentir l’hymne dans l’isthme et entre deux eaux c’est englué.

Le Pérou, la merveilleuse surprise !

Doublement vrai si le père ou la mère veille aux surprises.

L’inca décrocha, à Lima, le dernier cachet s’y accrochant comme un cracheur lama.

Le dernier mot inca tel le dernier des Mohicans.

Le dernier oral pour le dernier à l’Oural.

On comprend que j’enchaîne sur une autre chaîne.

Si vous suiviez la première chaîne c’était les ondes des Andes.

Vous avez capté ou dois-je éclairer votre lanterne à l’antenne tout en parabole ?

Sommé de faire des pics d’audience sur des sommets et des pics.

On s’attache à me coller, comme à l’école, pour que je traite de cols.

Déçu j’ai encore changé de sujet.

Ou quand l’assujetti su jeter de l’utile le futile.

Messi, à la grande messe du football, fera-t-il oublier la main de Dieu ?

Parmi ses disciples, des gens de peu de poids comme El Flaco.

L’Amérique n’ira guère en Russie.

(Niera la guerre en Russie)

Sur le papier, on préfère y aller en chapeautant le Panama c’est meilleur.

(Panama Papers – Pour ça fallait miser sur de fausses fractures)

(Ou plutôt on préfère y aller en chapeau tant le Panama c’est meilleur).

Le grizzly (petit ours) de la bannière étoilée ne veut pas affronter le grand ours.

Pas de grand amour donc pas de lune de miel car lutte de miel.

Peut-être que remettre au goût du jour la bataille des étoiles nuit.

Pas de remake de Star Wars et pas de retour du G.I. !

Ils vont se mettre au yoga !

 

Rédaction : Wydadi34000